Nous sommes ravis d’accueillir Chantal Lafontaine pour sa session en français : La lecture à voix haute : une pratique gagnante!

Dois-je arrêter d’utiliser des livres imagés dans un modèle d’enseignement explicite et structuré des connaissances et habiletés fondamentales en lecture? Quelle est la place de l’album jeunesse dans un bloc de littératie structuré? Comment insuffler l’amour de la lecture tout en guidant les élèves vers l’apprentissage systématique du code? La lecture aux élèves est-elle aussi gagnante chez les plus vieux?

Cet atelier se penchera sur ces questions en présentant ce qui peut être mis en place pour nourrir les lecteurs, jeunes et moins jeunes, à développer des habiletés qui alimentent la compréhension du langage, et, par conséquent, la fluidité et la compréhension en lecture. À quoi sert la lecture aux élèves? Quelles habiletés y sont travaillées? Comment faire? Comment recueillir des preuves d’apprentissage? Voici les thèmes de cet atelier qui vous proposera à la fois des idées concrètes d’activités ainsi que de nombreuses ressources!

Chantal Lafontaine œuvre depuis 21 ans au Conseil des écoles publiques de l’Est de l’Ontario, en tant qu’enseignante au primaire/moyen et conseillère pédagogique en littératie, ALF et PANA. Depuis ses débuts en enseignement, sa passion pour l’enseignement de la littératie l’ont incité à s’impliquer dans l’élaboration de nombreuses ressources pédagogiques pour le personnel enseignant francophone de l’Ontario telles que des vidéos de modélisation, des plateformes d’apprentissage interactif pour les élèves et des guides pédagogiques pour les enseignants. Au cours de ses dernières années en tant que conseillère pédagogique, le cœur de ses efforts a été consacré à l’accompagnement du personnel enseignant francophone dans la mise en œuvre de pratiques d’enseignement de la lecture et de l’écriture fondées sur des données probantes. D’ailleurs, elle collabore présentement avec ONLit.org afin de pouvoir naviguer avec tous les enseignants francophones de la province vers l’adoption du nouveau programme-cadre de français.